Le témoignage d’une sage femme ayant adoptee le trophon2

Découvrez le témoignage d’une sage-femme libérale travaillant seule et spécialisée en échographie ayant anticipée les recommandations de 2019 car soucieuse de protéger ses patients de toutes infections croisées !

Mm E Maudhuy Sage-Femme libérale à Troyes (France) Spécialiste en Echographie  travaillant seule dans son cabinet de ville.

Comment et pourquoi utilisez-vous l’échographie dans votre cabinet au quotidien ? 

Je ne fais que de l’échographie soit obstétrique donc de grossesse, soit gynécologique chez la femme jusqu’ à la ménopause, à savoir examen du pelvis, surveillance de l’utérus, des ovaires, stérilet recherche suite à des douleurs et beaucoup d’urgences aussi !

Donc vous faites principalement des actes semi-critiques avec des sondes endo-cavitaires ?

J’ai 4 sondes, une sonde endo-cavitaire qui a un rôle essentiel dans la consultation gynécologique et 3 sondes abdominales dont une volumique.

Quand et comment procédez-vous au retraitement de vos sondes ?

Je vais faire une différence entre mes sondes abdominales et la sonde endo-cavitaire.

Les sondes abdominales sont retraitées de bas niveau donc j’utilise une lingette imbibée de produit et ensuite je les sèche avec une lingette douce et sèche, quand je peux, le soir, sinon at minima une fois par semaine, je les passe dans le trophon2 pour une désinfection plus poussée.

Par contre, pour la sonde endo-cavitaire, je procède en premier lieu à un nettoyage avec une lingette nettoyante apres à la désinfection de niveau intermédiaire dans le trophon2 et enfin  j essuie avec une lingette douce et sèche.

J’essaye de procéder ainsi entre chaque patient comme le mentionne la règlementation de 2019.

Je sais que nombre de collègues ne font pas encore tout cela et peine à mettre en place cette procédure.

Je l’ai mis en place avant le Covid, quand j’ai vu arriver le virus du Covid ma conviction a été renforcé que je devais protéger mes patients et me protéger.

Qu’est-ce qui vous a décidé à passer à ce type de procédé ?

Précédemment j’utilisais des lingettes uniquement.

La conjoncture environnementale et les sujets qu’on nous présente dans les congres car même si on ne fait pas le lien aujourd’hui entre l’examen et une infection, il me semble important de ne pas ignorer que nous introduisons une sonde dans le corps de la femme, donc le risque d’infection est bien réel.

Mes motivations étaient de mettre les patients et moi-même en sécurité.

Est-ce que vous utilisez la traçabilité automatique de l’appareil ?

Pas encore.

Aujourd’hui je fais encore une traçabilité manuelle en notant sur mon compte rendu d’examen mais je suis ouverte à mettre en place une traçabilité automatisée.

Pensez-vous que vos patients perçoivent cet apport pour leur sécurité ?

Pas forcément,  certain observe que la machine est la et pose des questions

Comment la désinfection avec le trophon2 intègre votre activité ?

Mise en service en nov 2020 , La machine est directement dans mon cabinet à côté de la console échographique pour pouvoir enchaîner les patients. Je lance le cycle dès que j’ai finis l’examen afin de ne pas attendre pour le patient suivant.

Certes, cette mise en place m’a demandé un investissement nécessaire qui me permet de travailler en toute sérénité et sécurité pour mes patients .

Septembre 2022


Share
Suivante
Désormais en direct en Irlande...